Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Système d'information et d'intervention (SII)

 
Anticiper pour être plus efficace
 
« Évacuer le patient avec un moyen approprié et l'acheminer en temps utile dans la bonne clinique », c'est ce leitmotiv du Service sanitaire coordonné qui a motivé le développement du système d'information et d'intervention SII.
 
Depuis l'été 2005, la plate-forme informatique SII-SSC mise en service par la Confédération est à la disposition des partenaires du Service sanitaire coordonné (SSC) qui peuvent y accéder par un accès internet protégé. De nouvelles informations s'y ajoutent en permanence afin de parfaire le système et de créer les conditions permettant d'optimiser l'efficacité des interventions. « La plate-forme est une vaste base de données qui offre une vue d'ensemble des ressources sanitaires disponibles en temps réel et permet aux forces d'intervention d'acheminer rapidement les patients, en fonction de leurs blessures, dans les établissements de soins appropriés », explique Rudolf Junker, responsable SSC à Ittigen, BE.
 
« Avec ce système, les hôpitaux disposent d'une longueur d'avance en termes d'information. » Auparavant, ce n'est souvent qu'au moment où les patients se présentaient aux urgences qu'ils apprenaient qu'une catastrophe s'était déroulée quelque part, mais aujourd'hui, ils peuvent être avertis au préalable et déclencher leur propre plan catastrophe afin d'augmenter temporairement leurs capacités. C'est une condition indispensable pour que les patients reçoivent des soins individuels dès la première heure après un évènement et d'éviter l'apparition de séquelles et de conséquences à long terme, par exemple une invalidité.
 
Vue d'ensemble des ressources du pays
En cas d'évènement majeur (irradiations à grande échelle, épidémies, séismes, conflits armés), mais également en cas d'évènement de moyenne ampleur, par exemple un carambolage sur l'autoroute, les capacités des structures locales sont parfois rapidement dépassées et une collaboration intercantonale, voire nationale s'impose. L'objectif du système SII est d'opérer un maillage de l'ensemble des partenaires du SSC - forces d'intervention, postes de commandement, instances de l'État, administrations et polices cantonales, centrales d'alarme 144, ambulanciers, hôpitaux, services d'urgences médicales, armée et organisations tierces, par exemple les samaritains - afin d'augmenter leur efficacité et de les soutenir en cas d'intervention, et ceci vingt-quatre heures sur vingt-quatre.
 
La plate-forme SII est un système d'information et d'intervention intercantonal, mis à disposition des forces d'intervention et de leurs dirigeants, afin de faciliter le pilotage et la coordination des secours. Il a été activé pour la première fois à l'échelle nationale à l'occasion de l'Euro 2008 et a fonctionné sans défaut pendant toute la durée du championnat.
 
En cas d'évènement majeur et d'afflux important de patients, les hôpitaux de soins aigus ou les services d'urgences peuvent être « alertés en l'espace de quelques secondes, recevoir des informations de source sûre au sujet de l'évènement et des capacités hospitalières nécessaires via la centrale d'alarme 144 de leur région », explique Rudolf Junker. La coordination de l'engagement interventions est toujours du ressort des régulateurs des centrales d'alarme 144.
 
Les samaritains et le système SII
Aux quatre coins de la Suisse, des samaritains sont prêts à aider les victimes de catastrophes. En vertu d'accords de partenariat et de conventions passées avec les autorités compétentes, ils sont prêts à assister les sauveteurs professionnels du SSC. Grâce à la plate-forme SII, et une fois que toutes les informations nécessaires auront été saisies, ils pourront être mobilisés rapidement.
 
L'intégration des samaritains dans cette plate-forme poursuit les objectifs suivants :

  • dresser un inventaire des sections de samaritains et des personnes à contacter ainsi que du matériel et des ressources dont elles disposent,
  • faciliter l'alarme au sein de l'ASS en introduisant les groupes d'alarme à l'échelon des associations et des sections,
  • permettre de trouver des interlocuteurs importants, par exemple le ou la mandataire SSC dans un canton ou une section ainsi que les membres de l'organisation centrale,
  • recourir aux facilités qu'offre la plate-forme SII dans le cadre de services planifiés et à des fins de communication par l'organisation centrale et les associations cantonales.

 
Les samaritains doivent encore consentir d'importants efforts pour compléter la plate-forme. Sections et associations doivent convenir des champs d'application. Parmi les 1200 sections de samaritains, il y en a environ 200 qui ont conclu des accords écrits avec les communes ou les sapeurs-pompiers. Neuf associations cantonales disposent d'un contrat de prestation à l'échelon du canton. Par ailleurs, la Confédération a confié un mandat de prestation à l'ASS en matière de formation de cadres dans le domaine des premiers secours. Un premier pas important sera franchi cette année par la création d'une interface entre les données de l'ASS et la plate-forme SII. Des informations sélectionnées au sujet des sections (adresse, responsable de l'alarme, matériel) sont communiquées automatiquement au système. Dès lors, les samaritains seront « visibles » sur la plate-forme et pourront être sollicités en cas d'évènements de grande ampleur ou de services planifiés.
 
Quelle utilité pour les samaritains ?
Qu'est-ce que cette plate-forme apporte aux samaritains ? Premièrement, l'organisation centrale et les associations cantonales et régionales auront accès aux informations figurant dans le système, y compris à la recherche de ressources. Deuxièmement, les forces d'intervention, l'organisation centrale et les associations pourront entrer en contact avec des personnes désignées issues des sections (groupes d'alarme) via courrier électronique, fax, message SMS ou pager. Troisièmement, des services planifiés pourront être pilotés via le système.
 
Dans un avenir proche, la disponibilité des samaritains et les ressources (personnes et matériel) dont ils disposent à tous les échelons seront visibles dans le système. Tous les cantons ainsi que l'ensemble des partenaires du SSC et les personnes qui disposent d'un accès autorisé auront en tout temps une vue d'ensemble des ressources samaritaines mobilisables et pourront solliciter les services de ce partenaire important en cas d'évènement de grande ampleur.
 
En outre, cette plate-forme simplifie la vie des associations et des sections et ne peut que les encourager à approcher les autorités de leur région afin de les rendre attentives aux collaborations possibles.

Très bientôt et grâce au système SII, l'ASS disposera d'une vue d'ensemble de ses propres forces et sera mieux outillée pour démontrer le caractère indispensable de ses prestations dans le cadre du SSC. Ainsi, elle apporte sa propre contribution dans la poursuite de l'objectif du SSC qui est d'assurer la prise en charge des patients en tout temps et de façon optimale. 
Dominik Senn/cli

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse