Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Premiers secours à l'école


Un partenariat bénéfique pour les deux parties 
 
Pour de nombreuses sections de samaritains, la collaboration avec les écoles va de soi. Pour d'autres, il s'agit d'une nouveauté.

En matière de recrutement de jeunes, les sections de samaritains subissent la concurrence d'autres offres de loisirs, jugées parfois plus alléchantes. Il est de plus en plus difficile de motiver des adolescents à rejoindre une section ou un groupe Help. Voici quelques suggestions pour contrer cette tendance.

La solution
Cherchez à développer des collaborations avec des écoles. Mais il est important de garder à l'esprit que pour avoir du succès, les écoles aussi doivent y trouver leur compte.
De nombreuses autres sociétés collaborent d'ailleurs déjà avec les milieux scolaires. Mais en général, ces partenariats relèvent surtout du domaine du sport. Notre objectif est que le secourisme devienne lui aussi un classique dans l'univers des écoles.

Toutes les personnes concernées doivent y trouver leur avantage : les élèves, les écoles, le corps enseignant, les concierges et l'ensemble du personnel parascolaire, les parents et, bien entendu, les sections de samaritains.
Les formes de collaboration sont multiples, voici quelques suggestions :

  • Inviter des classes à assister à un exercice du groupe Help ou de la section
  • Présentation des activités de la section dans le cadre de projets scolaires, du passeport vacances, d'après-midi sportives, etc.
  • Réalisation d'activités conjointes avec pour objectif la transmission de connaissances en premiers secours
  • Cours de premiers secours dans le cadre de la formation continue des enseignants (et motivation du corps enseignant afin qu'il inclue des leçons de premiers secours dans le programme scolaire)
  • Formation de quelques écoliers comme secouristes scolaires
  • La section se charge de l'entretien de l'infirmerie et la pharmacie scolaires dans le cadre d'un accord de prestation.
  • Susciter l'intérêt des parents par le truchement de leurs enfants
  • etc.

D'un point de vue samaritain, voici les arguments qui plaident en faveur de coopérations avec les écoles :
  • Gagner de nouveaux membres et rajeunir les effectifs des sections, respectivement des groupes Help, il n'est pas non plus exclu que des enseignants rejoignent les rangs des samaritains.
  • Fidélisation à long terme de jeunes membres, peut-être qu'un groupe suffisant d'écoliers se passionne pour les premiers secours afin de permettre la création d'un groupe Help.
  • Mise en évidence de la diversité des activités samaritaines
  • Transmission de connaissances dans le domaine des premiers secours (élèves, corps enseignant, personnel parascolaire, etc.)
  • Créer du lien social, sortir les enfants de la rue, favoriser l'intégration par des cours de premiers secours
  • Donner une image positive de la section auprès de la population, des autorités communales, des commissions scolaires, de la direction des écoles, du corps enseignant, des parents, des enfants et des médias
 
Du point de vue des écoles, les opportunités suivantes se présentent :
  • Élargissement de l'offre d'activités scolaires et parascolaires grâce à la coopération avec une section de samaritains
  • Acquisition de nouvelles connaissances dans le domaine des premiers secours pour le corps enseignant, les élèves
  • etc.
 
Meilleure image de l'école qui propose également des cours de premiers secours (avec comme effet positif pour les samaritains que des élèves enthousiastes deviennent des ambassadeurs de la section).

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse