Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Pour l'ASS, le TCS est un fiancé richement doté

 
Interview avec Marcel Walser, état-major TCS Assistance, formation & marketing
 
Qu'est-ce qui a motivé le Touring club suisse (TCS), qui compte 1,6 million de membres, à s'engager pour plusieurs années dans un projet de sponsoring avec l'Alliance suisse des samaritains (ASS) ?
M.W. : Le TCS évolue sur un marché concurrentiel. Pour cette raison, en plus du service d'assistance et du livret ETI, nous souhaitons proposer de nouvelles prestations à nos membres et à nos clients. Nous voulons développer nos compétences avec des partenaires solides et l'ASS en fait partie.
 
Comment le TCS procède-t-il pour sélectionner ses partenaires ? Selon quel critère le choix s'est-il porté sur l'ASS ?
M.W. : La sélection obéit à des critères sévères. Fondamentalement, le TCS n'est pas une entreprise à but lucratif, mais il n'est pas possible d'investir dans des projets d'avenir sans disposer de moyens financiers. Cependant, nous voulons réinvestir nos bénéfices en faveur de nos membres et de nos clients et pour le bien de l'ensemble des parties concernées par la mobilité. L'orientation de l'ASS et ses valeurs éthiques en font une partenaire de choix, à l'image d'une autre partenaire qui est la Rega. Nos valeurs communes et nos intérêts partagés ont été décisifs quant à notre choix.
 
Quels sont les objectifs concrets que le TCS souhaite atteindre avec l'ASS ?
M.W. : Avec l'ASS, nous pouvons acquérir et consolider des parts de marché. Nous voulons ouvrir la structure de nos membres en nous adressant aux jeunes. La jeunesse d'aujourd'hui doit pouvoir profiter de l'offre du TCS et bénéficier d'avantages réservés aux jeunes adhérents (en cours de préparation). Pour nous, les cours de sauveteur proposés par l'ASS et son organisation décentralisée constituent une plate-forme de choix pour promouvoir p. ex. notre formation en deux temps. En même temps, nous pourrons présenter les avantages réservés aux jeunes adhérents.
 
Dans quels domaines l'Alliance suisse des samaritains, les associations cantonales et les sections pourront-elles profiter du TCS ?
M.W. : Pour l'ASS, le TCS est sans aucun doute un fiancé richement doté. Nous sommes bien implantés auprès de la population et chaque enfant nous connaît. Le journal « Touring » qui paraît vingt fois par an est tiré à 1,4 million d'exemplaires et bénéficie de plusieurs prises en main. Il constitue une plate-forme de communication prédestinée pour diffuser les messages des samaritains. En outre, notre structure décentralisée avec ses sections autonomes permet d'imaginer d'autres formes de collaboration intéressantes. Je pense qu'en s'alliant avec le TCS, l'ASS pourra conserver sa place de premier prestataire sur le marché des cours de sauveteur.
 
Depuis quelques années, le TCS et l'ASS sont déjà partenaires dans le domaine de la patrouille TCS. Comment se présente cette collaboration ?
M.W. : Le TCS emploie environ deux cent soixante patrouilleurs dans toute la Suisse. De par leur activité sur la route, ces derniers sont souvent parmi les premiers à arriver sur le site d'un accident. Conformément aux valeurs défendues par le TCS, nous voulons être à même de prêter assistance même dans ce genre de situation. En plus d'une formation de base très complète, chaque patrouilleur suit également une formation de samaritain. En outre, tous les deux ans, il suit un cours de recyclage afin que ces connaissances soient toujours à jour.
 
Nos statistiques révèlent que bon an mal an, les patrouilleurs du TCS interviennent sur une centaine d'accidents de la circulation. La société de samaritains du TCS est affiliée à l'association cantonale lucernoise et nos patrouilleurs sont formés par des instructeurs de l'ASS. Personnellement, j'ai l'honneur de présider la section de samaritains du TCS depuis 2001.

À l'occasion de la Conférence d'automne de l'ASS, vous avez fait une sympathique présentation du TCS. Les applaudissements soutenus vous ont montré que votre organisation est la bienvenue à l'ASS. Quel souvenir gardez-vous de cette journée à Nottwil et des négociations relativement longues avant la conclusion du contrat ?
M.W : Merci pour votre compliment. Je peux dire que je me suis senti très à l'aise à la Conférence d'automne de l'ASS. La petite équipe que nous formons entre Thierry Lachat, Roland Winkler et moi-même a été très bien accueillie. Pendant toute la phase préparatoire, j'ai apprécié la manière de travailler simple et directe et au cours des derniers mois, les négociations étaient empreintes de confiance sans perdre de vue notre objectif. Cette manière de travailler a non seulement été bénéfique pour nos deux entreprises, mais a vu naître de nouvelles amitiés. Je me réjouis de notre future collaboration qui ne saurait être autre chose que fructueuse !

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse