Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Musique d'avenir à la Conférence d'automne

 
Mise en œuvre de la stratégie, c'est possible
 
Les représentants des associations cantonales et régionales se sont penchés sur la mise en pratique de la stratégie 2012 de l'Alliance suisse des samaritains à tous les échelons du mouvement lors de la conférence qui s'est tenue à la mi-novembre.
 
« L'avenir est aux courageux, ce sont eux que nous voulons soutenir par les activités de l'organisation centrale », c'est par ces mots que la présidente centrale, Monika Dusong, a ouvert la conférence d'automne de l'Alliance suisse des samaritains (ASS) le 15 novembre dernier. La réunion des représentants de l'organisation centrale et des associations était entièrement placée sous le signe de la stratégie 2012.

L'ASS compte mille deux cents sociétés de samaritains locales et vingt-quatre associations cantonales. Prenant la parole au nom du Comité central, Erika Kuczynski a relevé que les sections et les associations de l'ASS forment une seule communauté nationale, investie d'une même mission. La stratégie 2012 résume la volonté de toutes les parties quant à la voie qui mène vers l'avenir.

Erika Kuczynski a comparé les sections de samaritains à des tournesols. Pour s'épanouir et fleurir, elles ont besoin de membres engagés (les racines saines), de cadres motivés (un feuillage en pleine forme) ainsi que d'un comité qui sait où il va (une tige bien droite). « Si nous rassemblons nos forces et si nous empruntons tous la même direction, nous atteindrons nos objectifs et l'ASS se présentera comme un magnifique champ de tournesols », a-t-elle déclaré avec conviction. Le secrétaire général, Kurt Sutter, a tenu à préciser que pour rassembler les forces, une concertation entre organisation centrale, associations et sections était nécessaire quant aux initiatives et aux services proposés à chaque niveau.

Les thèses portant sur la mise en pratique de la stratégie 2012 ont été discutées en groupes. Une question portait sur la préparation des sections et des associations à intégrer les offres de prestations de l'organisation centrale dans leur planification et d'y faire appel. À ce sujet, les personnes présentes ont exprimé quelques réserves. Parmi les problèmes auxquels les sections de samaritains sont confrontées, les citations les plus fréquentes étaient :

  • défaut d'information (manque, excès ou retard de l'information),
  • manque de ressources (personnelles ou financières),
  • structure des effectifs (vieillissement, conflits de générations, peur du changement).
 
Comité central, la commission cherche toujours
Arrivés au terme de leur mandat de douze ans, Erika Kuczynski, Christine Ruchat et Hansruedi Zimmerli se retireront du Comité central lors de l'Assemblée des délégués 2009. Christine Ruchat, vice-présidente, a informé les participants de l'avancement des travaux de la commission chargée de leur trouver des successeurs. Elle a regretté de ne pas être à même de présenter une candidate ou un candidat pour l'organe suprême de l'ASS. La recherche s'avère particulièrement difficile en Suisse romande, notamment parce que le Comité central délibère en allemand.

Christine Ruchat a lancé un nouvel appel aux associations en leur demandant de l'aide pour trouver des personnes prêtes à s'investir, qu'il s'agisse de personnes déjà impliquées dans le mouvement samaritain ou non. Renato Lampert s'est porté candidat pour le siège actuellement vacant au comité. Le Tessinois participe d'ores et déjà aux séances avec voix consultative.

Comme d'habitude, les membres du Comité central ont présenté les divers points à l'ordre du jour de la conférence. Thomas Brocker a commenté le programme d'activités et Hansruedi Zimmerli le budget 2009 détaillé qui ne différent que légèrement des mots d'ordre votés lors l'Assemblée des délégués. Avec un total de 11,8 millions de francs, le budget dépasse de 400 000 francs le budget cadre 2009.
 
Annonce obligatoire des grands services sanitaires
Deux sujets abordés le dimanche matin ont fait l'objet de longues discussions. Dans un souci d'une meilleure assurance de la qualité, il a été question de la révision du règlement des postes sanitaires (OC 355). La majorité des associations ne souhaite pas transférer automatiquement à l'organisation centrale la responsabilité de services sanitaires dans le cadre de manifestations internationales, nationales ou intercatonales. En revanche, il a été convenu d'introduire un devoir d'annonce à l'association cantonale ou régionale, respectivement l'organisation centrale, lorsque les samaritains sont sollicités pour mettre sur pied des services sanitaires de grande ampleur.

Les chefs des commissions techniques cantonales avaient adressé plusieurs demandes de modification concernant le règlement de la nouvelle conférence de formation et de perfectionnement. Ces demandes ont été réitérées à Nottwil. Il a notamment été souhaité que les chefs des commissions techniques régionales des associations zurichoises et bernoises puissent également participer à la conférence.

Du membre corporatif à l'organisation de sauvetage
La présidente centrale, Monika Dusong, a donné des informations au sujet de la révision partielle des statuts de la Croix-Rouge suisse (CRS). Pour l'ASS, cela signifie une modification de son affiliation. Elle ne sera plus liée à la CRS par un contrat qui lui confère le statut de membre corporatif, mais désormais l'Alliance suisse des samaritains comptera parmi les organisations de sauvetage membres de la CRS.
Lors d'une brève allocution, le président de la CRS, René Rhinow, a relevé l'importance des samaritains comme plus grande association de bénévoles dans la communauté de la Croix-Rouge. Il a lancé un appel à tous les membres de la CRS de donner l'exemple et de vivre les principes de la Croix-Rouge au quotidien.
Eugen Kiener, Kurt Sutter/cli

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse