Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Il est nécessaire de conclure des conventions avec de nouveaux cadres


Les attentes des sections ou associations cantonales et celles des cadres à former peuvent et doivent faire l'objet d'une concertation et d'une réglementation préalables.
 
Former des cadres coûte de l'argent. Les sections et associations cantonales ne s'y résolvent que si elles perçoivent un besoin et qu'elles pensent qu'un cadre supplémentaire pourrait contribuer à le combler.

Les samaritains candidats à une formation de cadre aussi ont des attentes ; ils veulent acquérir des connaissances et les mettre en pratique, s'épanouir et évoluer.

Les attentes respectives des deux parties ne sont pas forcément compatibles. Il s'agit d'en discuter et de s'accorder. L'accord négocié doit être consigné par écrit afin que par exemple de nouveaux arrivants au comité puissent en prendre connaissance.

En l'absence d'un tel arrangement, sous la forme d'une convention de formation et d'engagement, le risque de conflits est réel.
 
Points de divergences possibles
La nécessité d'une concertation tient essentiellement au fait que la section ou l'association cantonale assume une partie des coûts de la formation, voire verse une compensation pour perte de gain. La formation d'un cadre de section se chiffre très vite à plus de 6000 francs. En règle générale, elle donne lieu à la conclusion d'accords précis.

Les requêtes qui parviennent au Secrétariat général mettent en évidence que les questions suivantes doivent absolument être clarifiées :

  • Quel est le volume de travail attendu de la part du cadre et pour combien de temps ?
  • Dans quelles conditions et dans quelle mesure peut-on exiger du cadre qu'il rembourse les coûts occasionnés par sa formation ?
  • Quelle latitude et quelle initiative doivent-elles être laissées au cadre, par exemple si la personne souhaite animer le plus de cours possible ?

La portée de ces questions dépasse le cadre du présent article. Aussi, au cours des prochains mois, les passerons-nous en revue une à une.
 
Proposition de convention
Une « obligation » découlant de la prise en charge, par la section ou l'association cantonale, des coûts de formation d'un nouveau cadre ne peut être invoquée que si le ou la bénéficiaire y a consenti au préalable. Les dispositions du Règlement pour les cadres (points 2.7 ; 3.6 et 4.8.) ne s'appliquent que si les parties ont convenu de leur validité ; on ne peut donc s'y référer automatiquement. Il convient en outre de noter que, en fonction du montant des coûts pris en charge, l'obligation de remboursement énoncée dans le document susmentionné au cas où la fonction aurait été exercée pendant une durée inférieure à trois ans ne saurait être imposée par voie de justice.

Des modèles de conventions de formation et d'engagement entre les sections ou les associations et les candidats à des formations ainsi que des aide-mémoire y relatifs ont-ils été mis en ligne sur la page d'accueil de l'ASS (à la rubrique Téléchargement (l'accord avec les cadres).

Le Secrétariat général est très intéressé de savoir si ces outils permettent effectivement de résoudre ces questions délicates et se tient à la disposition des membres pour tout complément d'information.
 
Kurt Sutter/td

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse