Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

«Humanité» – Rouler pour un monde plus humain

Des volontaires s'expriment sur leur engagement


Bruno Parent (47 ans), bénévole, samaritain

« Je suis fan de la Croix-Rouge. Grâce à elle, en tant que samaritain, je peux donner les premiers secours et sauver des vies. »

« Sans les samaritains, beaucoup de manifestations ne pourraient pas avoir lieu »: après 30 ans de bénévolat, à raison parfois de 400 heures annuelles, Bruno Parent s’engage toujours avec la même foi et la même fierté. Au cœur des grands rassemblements, les samaritains sont une promesse de sécurité. En cas d’urgence, qu’il s’agisse d’un accident ou d’une maladie, Bruno sera amené à prodiguer les premiers secours. Il aime ces missions. Chaque année, dans le cadre de postes sanitaires installés lors de manifestations, les samaritains fournissent plus de 280 000 heures de travail à la société. En outre, l’Alliance suisse des samaritains (ASS) propose des cours et forme des bénévoles. Grâce à elle, des non-professionnels sont eux aussi en mesure de sauver des vies.

Joséphine Flüeler (73 ans), bénévole, service de visite et d’accompagnement

« Je suis fan de la Croix-Rouge. Grâce à elle, j’aide des personnes âgées. »

« Faire preuve d’humanité, ça ne sera jamais démodé », assure Joséphine Flüeler, dont la mission en tant que bénévole de la Croix-Rouge consiste à égayer le quotidien de personnes seules. Nombre de personnes âgées ou handicapées ont du mal à mener une vie sociale active. C’est pourquoi les bénévoles du service de visite et d’accompagnement de la Croix-Rouge leur consacrent une partie de leur temps. Joséphine a ainsi assisté à un défilé de mode avec une dame de 94 ans et accompagné une autre à un mariage. Elle apprécie ses trois demi-journées hebdomadaires au service de la Croix-Rouge: « Je découvre sans cesse quelque chose de nouveau. » Les bénévoles de la Croix-Rouge consacrent 70 000 heures par an à enrichir et à faciliter le quotidien de personnes âgées.

Tina Hasler (22 ans), bénévole, secouriste SSTS

« Je suis fan de la Croix-Rouge. Grâce à elle, en tant que secouriste militaire, je peux aider en cas d’urgence. » 

« Je suis heureuse de pouvoir rendre un peu à la société », se félicite Tina Hasler, secouriste SSTS mais également monitrice dans le cadre du camp de formation et de vacances jeunesse AULA.
Tina est en effet une bénévole convaincue. Rien de plus normal pour elle que d’aider autrui et d’agir pour le bien de la communauté. Elle est particulièrement fière d’avoir pu participer, à l’été 2012, à la formation des recrues dans une ER san. La Société Suisse des Troupes Sanitaires (SSTS), qui peut s’appuyer sur plus de 500 membres tout aussi motivés, encourage le bénévolat dans le secteur du sauvetage et dans le domaine sanitaire en proposant des cours à des membres de l’armée et du service civil ainsi qu’à des particuliers.

Thomas Rauber (32 ans), bénévole, nageur sauveteur de la SSS

« Je suis fan de la Croix-Rouge. Grâce à elle, en tant que nageur sauveteur, je peux sauver des personnes de la noyade. »

« La SSS me donne beaucoup de bonheur », sourit Thomas Rauber, qui ne fait pas uniquement allusion à son rôle de moniteur et de président de section SSS, mais aussi à sa fiancée, qu’il a rencontrée en 1995 dans le cadre du brevet 1.
Thomas a suivi à la Société Suisse de Sauvetage (SSS) la formation de nageur sauveteur et y a appris les techniques des premiers secours et du massage cardiaque. Il est devenu moniteur et forme aujourd’hui également les futurs maîtres nageurs.
La SSS s’est fixé pour mission la prévention des accidents aquatiques et contribue de par ses cours et son travail de sensibilisation à réduire le nombre des noyades. Elle peut compter dans cette optique sur l’aide de plus de 27 000 membres, qui s’engagent bénévolement au service de la société à raison de 300 000 heures par an.

Matthias Gerber (42 ans), bénévole, maître-chien REDOG

« Je suis fan de la Croix-Rouge. Avec REDOG, mon chien et moi pouvons rechercher et sauver des personnes ensevelies. »

« REDOG fait partie intégrante de ma vie », déclare Matthias Gerber. Une quarantaine de fois chaque année, lui et Dixie, berger allemand de sept ans, prennent part à des exercices. Pour être fin prêts en cas de catastrophe.
Depuis 20 ans, REDOG est bien plus qu’un hobby pour Matthias, que motivent le plaisir du travail avec un chien, mais aussi la possibilité d’aider des victimes de catastrophes. Forte de plus de 600 membres, la Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage tient à disposition 24h/24 et 365 jours par an des équipes spécialisées dans la recherche de personnes disparues en décombres et en terrain découvert pour des interventions en Suisse comme à l’étranger. Chaque année, les bénévoles REDOG accomplissent 150 000 heures de travail non rémunéré au service de la société.

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse