Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Conférence des présidents 2012, troisième partie

Compte rendu de la conférence des présidents cantonaux 2012

Nottwil, 10 et 11 mars

Vue d’ensemble


Moderniser l’offre du cours de sauveteur, optimiser la collecte

En offrant la possibilité d’accomplir une partie de la formation chez soi, devant son ordinateur, et en améliorant la coordination des cours, il doit être possible d’attirer un plus grand nombre de participants au cours de sauveteur. Les présidents cantonaux ont approuvé les mesures proposées par l’ASS sur le plan des cours de même qu’en ce qui concerne l’optimisation de la collecte.

Dès le début 2013, l’ASS proposera un cours de sauveteur sur un jour en plus de la version actuelle de dix heures. La matière demeurera exactement la même pour les deux approches, mais, pour la nouvelle version, la partie théorique de trois heures pourra être accomplie sur un ordinateur, chez soi ou en déplacement. Ensuite, les participants acquerront les notions pratiques dans le cadre d’une session présentielle de sept heures.

Le contenu du cours ne subit aucune modification. Les moniteurs recevront simplement un nouveau plan de déroulement. À la fin, les participants obtiendront la même attestation de cours que les personnes ayant suivi la version conventionnelle. Dès ce printemps, l’ASS mettra la nouvelle approche avec apprentissage en ligne à l’épreuve dans le cadre de cours pilote.

Présentation du projet détaillé

Le projet présenté par Roland Marti, responsable du service de la formation et des conseils à l’ASS, a été largement approuvé par les présidents des associations cantonales. Notamment aussi parce que de nombreuses questions de détail sont déjà réglées. L’Office fédéral des routes (Ofrou) observe ce nouveau développement avec bienveillance et s’implique dans la finalisation de l’offre de cours en ligne. L’encaissement des frais pour la séquence en ligne est également réglé et des vérifications seront faites pour qu’il ne soit pas possible que des tiers accomplissent le cours pour les candidats au permis de conduire.

Les nouveaux cours sur un jour doivent rendre le cours de sauveteur plus attractif pour les jeunes et permettre de reconquérir une part de marché sans pour autant concurrencer les formations classiques. Il convient également de développer des mesures de marketing. Au début 2013, des messages publicitaires seront diffusés dans les médias intéressant les jeunes. Cependant, les sections et les associations aussi doivent prendre des mesures destinées à améliorer l’offre :

  • coordonner les programmes et proposer des cours chaque mois dans toutes les régions
  • annoncer les cours sur la plate-forme www.redcross-edu.ch (voir circulaire du 7 mars)
  • centraliser l’organisation et les inscriptions

Afin que les efforts de marketing reçoivent l’attention qu’ils méritent, tous les moniteurs de cours et les moniteurs de section ASS suivront un atelier abordant les facteurs de succès dans la commercialisation des cours à l’occasion de la formation obligatoire pour cadres des sections.


Stratégie de croissance pour la collecte samaritaine

Un groupe de projet s’est penché sur la question de la collecte. Sans pour autant proposer de modifier fondamentalement les techniques (par compte, par liste ou sur la voie publique) utilisées jusqu’à présent, il lui semble possible de gagner en efficacité sur certains points. C’est pourquoi il a été opté pour une stratégie de croissance.

Les propositions soutenues par le Comité central ont été accueillies favorablement par les présidents cantonaux. Il convient encore de discuter de la répartition des dons récoltés directement par l’ASS.

  • Le groupe de travail voit du potentiel dans la stratégie des « taches blanches ». Elle prévoit que dans les communes où aucune section ne récolte de dons, soit une section voisine, soit l’association cantonale, voire l’ASS s’en charge. Aujourd’hui, environ mille sections participent à la collecte, mais la Suisse compte près de 2500 communes. Par conséquent, il est certain que pendant la période officielle ZEWO, rien n’est entrepris en de nombreux endroits. Un important gisement de dons potentiels pourrait s’y cacher.
  • À l’avenir et après concertation avec les sections et les associations cantonales, l’ASS pourra s’adresser par écrit aux 3'000 à 5'000 plus grandes entreprises de Suisse afin de solliciter leur générosité. Le groupe de projet est cependant conscient qu’il convient encore de clarifier de nombreux points à ce sujet.

L’objectif du groupe de travail est de pouvoir présenter en octobre une stratégie des « taches blanches » au Comité central. Les associations cantonales recevront des informations lors de la conférence d’automne 2012 sur la suite de la démarche.

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse