Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Communiqué de presse du 2 septembre 2006

Les petites entreprises manquent souvent de compétence en premiers secours
 
Un sondage commandé par l'Alliance suisse des samaritains confirme que les employés des petites entreprises sont manifestement peu formés pour donner les premiers secours.
 
Seulement la moitié des salariés croient qu'il y a, sur leur lieu de travail, des personnes spécialement formées en premiers secours. Les petites entreprises notamment manquent de collaborateurs ayant des connaissances dans ce domaine; c'est pourquoi les sections de samaritains vont, à l'avenir, orienter davantage leurs offres de cours vers ce groupe cible.
 
Pour les entreprises, les 1200 sections de samaritains locales sont les interlocutrices idéales en ce qui concerne la formation en premiers secours. Les moniteurs expérimentés dans les cours de sauveteur, de samaritain et de CPR (CPR = réanimation cardio-pulmonaire) peuvent aussi préparer des cours répondant aux besoins précis d'une société.

Pour une entreprise, la formation en premiers secours est un bon investissement à long terme, de la même manière que les mesures de prévention, car une intervention rapide par une personne qualifiée, lors d'un accident, permet de réduire à la fois la gravité des suites et les frais médicaux.
 
Cette année, l'Alliance suisse des samaritains a placé ses activités et sa collecte publique du moment sous la devise: " Premiers secours sur le lieu de travail ". Le devoir d'aider son prochain n'est pas valable uniquement à la maison et dans ses loisirs mais à l'atelier, à la chaîne de montage et au bureau aussi!
 
Premiers secours - Les moyennes et grandes entreprises sont mieux dotées
 
Les sociétés de plus de 50 employés ont, en règle générale, plusieurs sanitaires d'entreprise formés en premiers secours. Ce personnel spécialisé manque malheureusement dans plus de 50 % des petits établissements. Lors du sondage mené en juin par Demoscope, à la demande de l'Alliance suisse des samaritains, la moitié des participants ont répondu que, sur leur lieu de travail, personne n'avait vraiment de formation en la matière. Parmi les toutes petites entreprises de 5 employés maximum, à peine un tiers a au moins une collaboratrice ou un collaborateur ayant des compétences en premiers secours.
 
Le sondage mené auprès de 600 personnes de toutes les régions de Suisse a mis en évidence que, d'une manière générale, peu de gens ont des connaissances en premiers secours. A peine 30 % des personnes interrogées avaient suivi une formation correspondante au cours des cinq dernières années. La moitié des participants ont indiqué ne pas être intéressés par des cours de secourisme. Il est à déplorer que moins de 50% des sondés avaient conscience qu'un non-professionnel peut apporter une aide efficace à une personne ayant un arrêt cardiaque s'il maîtrise la réanimation cardio-pulmonaire.

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse