Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Communiqué de presse du 19 mars 2013

Graves lacunes en matière de premiers secours


Une enquête du TCS et de l'Alliance suisse des samaritains révèle de graves lacunes en matière de premiers secours en Suisse. Au niveau européen, la majorité des citoyens déclare connaître les premiers secours à porter en cas d’accident. Les résultats de l’enquête démontrent le contraire. La Suisse se classe 13ème sur 14 en ce qui concerne l’auto-évaluation des compétences et 7ème sur les connaissances réelles.

TCS_Grafik_f


En collaboration avec ses partenaires européens, le TCS a mené une enquête en Suisse avec les samaritains pour tester le niveau de connaissance en matière de premiers secours. Les résultats sont pour le moins surprenants et loin d’être réjouissants. La Suisse se classe avant-dernière pour l’auto-évaluation et juste au-dessus de la moyenne européenne pour les connaissances réelles.


Des européens confiants mais incompétents

L’ensemble des pays européens sont pointés du doigt car leurs citoyens ignorent pour la plus grande partie les rudiments des premiers secours. En moyenne, 65,8% des européens affirment connaître quels sont les premiers secours, mais après vérification seuls 17,8% connaissent les étapes à suivre en cas d’urgence.

Les plus confiants sont les finlandais qui affirment à hauteur de 85,4% être familiers avec les premiers secours, contre 40,2% des slovènes. Les allemands sont en fin de compte les plus compétents en la matière, avec 32,5% de bonnes réponses, contre les 2,5% des italiens, lanternes rouges de ce classement.

Quatre suisses sur cinq ignorent les règles de base

La Suisse ne fait pas exception en Europe : 47,6% des Suisses pensent savoir donner les premiers secours, mais en réalité seuls 19,5% répondent correctement au questionnaire. Si ces chiffres sont légèrement au-dessus de la moyenne européenne, ils restent préoccupants dans l’absolu. L’étude révèle en particulier que 82% des Suisses ne connaissent pas le 112, numéro d’urgence européen, également actif en Suisse. Par ailleurs, 62,8% sont incapables d’évaluer l’état d’un blessé.

Faits encore plus inquiétants, 80,5% des suisses ne savent pas comment aider un blessé saignant abondamment et 91,5% ne sont pas en mesure de faire une réanimation cardio-pulmonaire correctement. Enfin, presque 60% ne sont pas en mesure de placer correctement une victime en position latérale de sécurité. Les résultats de cette enquête confirment les observations faites par les samaritains durant toute l’année.

Les gestes qui peuvent sauver une vie

Selon l’enquête, plus de 50% des victimes d’accidents mortels sur les routes européennes décèdent dans les minutes qui suivent la collision. La connaissance de quelques gestes à la portée de tous permettrait ainsi de sauver de nombreuses vies :

  • Penser en premier lieu à sa propre sécurité
  • Sécuriser le lieu de l’accident
  • Evaluer l’état du blessé
  • Avertir les secours
  • Donner les premiers secours aux blessés
  • Rester auprès des victimes et leur parler

Méthodologie du test

Pour un total de 14 pays européens, l’enquête été menée pendant 5 mois en 2012 en Allemagne, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Italie, Portugal, République tchèque, Serbie, Slovénie et Suisse. A chaque fois, 200 automobilistes de trois tranches d’âge différentes ont été interrogés dans chaque pays. L’enquête se composait de 10 questions, dont deux exercices pratiques.

Les 8 questions et les 2 exercices pratiques du test

  • Quand avez-vous suivi votre dernier cours de premiers secours?
  • Pourquoi avez-vous suivi ce type de cours?
  • Estimez-vous que vous êtes capable de secourir quelqu'un en cas d'accident?
  • Vous arrivez le premier sur le lieu d'un accident, dans lequel quelqu'un est blessé. Que faites-vous?
  • Connaissez-vous le numéro à appeler en cas d'urgence?
  • Comment évaluez-vous l'état de la victime?
  • La victime est inconsciente et ne respire pas. Que faites-vous?
  • La victime souffre d'une hémorragie au niveau du bras. Que faites-vous?
  • La victime est inconsciente, mais respire normalement. Placez la victime en position latérale de sécurité (PLS)!
  • La victime ne respire plus. Réalisez la réanimation cardio-pulmonaire.
Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse