Alliance suisse des samaritains
Alliance suisse des samaritains
Martin-Disteli-Strasse 27
4601 Olten
Telefon 062 286 02 00
Fax 062 286 02 02
office@samariter.ch

Communiqué de presse du 13 juillet 2012

Inquiétant
70% de la population commet des erreurs en donnant les premiers secours

Une étude de la Bâloise Assurance montre que 70% de la population suisse ne connaît que l’ancien schéma de premiers secours dépassé RRSS. Celle-ci est cependant très disposée à rafraîchir ses connaissances en la matière. Près de 80% des participants à l’étude pensent en effet qu’il serait utile d’actualiser ses connaissances tous les cinq ans. C’est la raison pour laquelle la Bâloise propose des cours de remise à niveau gratuits à ses collaborateurs. Les clients de la Bâloise peuvent également profiter de diverses offres en collaboration avec l’Alliance suisse des samaritains.

Pour un participant sur deux à l’étude de Bâloise Assurances et de l’Alliance suisse des samaritains (ASS), le dernier cours de premiers secours remonte à plus de 20 ans, alors que la pratique dans ce domaine a très largement évolué, notamment au cours des dernières années. On a abandonné les «schémas d’évaluation» tels que RRSS afin d’apporter une aide rapide et concrète. Avec le nombre croissant de maladies cardiovasculaires, la rapidité des premiers secours est devenue essentielle. «Le plus souvent, lorsque quelqu’un s’effondre brutalement, il s’agit d’un problème cardiovasculaire. Si la cause est un arrêt cardiaque, il faut pratiquer rapidement la respiration artificielle et maintenir le fonctionnement du système cardiovasculaire en effectuant une compression thoracique afin de faire circuler le sang vers le cerveau et les organes vitaux», explique Roland Marti, responsable du service formation de l’Alliance suisse des samaritains.

Une forte disposition à suivre des cours de remise à niveau

C’est justement ce que propose le schéma mis au point début 2012 par l’Alliance des samaritains BLS-AED signifiant «Basic Life Support – Automated External Defibrillation». Toutefois, cette nouvelle façon de sauver des vies est encore très peu connue. Près de 70% des personnes interrogées connaissent en effet encore le schéma d’évaluation RRSS, 43% d’entre elles même très bien. Mais RRSS n’aide que peu. Car si l’on s’en tient au sigle, indique le secouriste, cela n’aide pas réellement la personne ayant besoin d’être secourue. Une fois informées sur ce point, 67% des personnes interrogées se disent prêtes à suivre un cours de remise à niveau en matière de premiers secours. Près de 80% des participants à l’étude pensent qu’il serait utile d’actualiser ses connaissances tous les cinq ans. Plus de la moitié souhaite qu’un tel cours soit organisé par l’employeur.

La Bâloise Assurance montre l’exemple

Bâloise Assurances agit et offre à ses collaborateurs un cours de remise à niveau en matière de premiers secours. «Dans un premier temps, nous proposons dix cours à 24 personnes en Suisse alémanique et Suisse romande afin de voir comment cette action est accueillie», explique Tobias Löhrer, responsable du Monde de sécurité Bâloise. Par ailleurs, un budget spécifique sera mis à disposition afin de proposer ces cours de premiers secours également en exclusivité aux clients de la Bâloise. De manière générale, les clients d’entreprises de la Bâloise bénéficient d’un rabais de 10 à 15% sur les cours de l’Alliance des samaritains. «Notre slogan Votre sécurité nous tient à cœur devient ainsi tangible et fait sens», se réjouit Tobias Löhrer au sujet de l’offre proposée en Suisse.

Sauver des vies le vendredi 13

Cette année, lors des journées de la sécurité de la Bâloise, les vendredis 13 janvier, 13 avril et 13 juillet, l’ASS explique à tous les collaborateurs de la Bâloise Suisse les mesures de premiers secours actuelles. «Après la formation à la respiration artificielle et au massage cardiaque de janvier dernier, près de 3300 collaborateurs de la Bâloise apprendront également le 13 juillet à utiliser un défibrillateur» se réjouit Roland Marti.


CONTACT:

Amos Winteler, Bâloise Assurances, responsable Communication Suisse
amos.winteler (arobace) baloise.ch, tél.: +41 58 285 74 70

Eugen Kiener, Alliance suisse des samaritains, responsable de la communication
eugen.kiener (arobace) samariter.ch, tél: +41 62 286 02 27

Partenaires
  • logo Zewo
  • Organisation de sauvetage de la CRS logo Croix-Rouge suisse